Article du Tarn Libre du vendredi 16 novembre : « Jean Terlier choqué par une cérémonie peu républicaine à ses yeux »