Castres et Mazamet, villes bénéficiaires du plan «Action Cœur de ville» du Ministère de la cohésion des territoires

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a annoncé ce matin la liste des 222 communes de France retenues pour le plan national « Action Cœur de ville ». Les villes de Castres et Mazamet ont été sélectionnées et bénéficieront d’une convention de revitalisation sur 5 ans pour redynamiser leur centre-ville. « Avec Oliver Fabre, le maire de Mazamet, nous nous félicitons de cette décision, importante pour le Tarn sud et la vitalité de ce bassin de vie. Ces deux villes sont essentielles pour le territoire. La mise en place de ce plan va permettre de conforter leur rôle de moteur dans le développement du territoire et améliorer les conditions de vie des habitants », a déclaré le député Jean Terlier. « Je suis mobilisé aux côtés des élus et je serai attentif à la mise en place du programme « Action cœur de ville ». Je suis tout particulièrement satisfait pour Olivier Fabre, un maire dynamique qui met tout en œuvre pour développer et sécuriser sa commune et assurer un confort de vie aux Mazamétains. » « Ce plan va venir compléter et renforcer les nombreuses actions mises en place par la municipalité pour redynamiser le cœur de ville de Mazamet. La Ville a notamment engagé une grande politique de rénovation urbaine et développé un programme d’animations très riche pour animer le centre-ville », a expliqué Olivier Fabre. « D’ici quelques jours, nous allons mettre en place une aide financière à l’installation de nouveaux commerces pour accompagner les porteurs de projets. La mise en place de ce programme va permettre de consolider la nouvelle dynamique commerciale qui s’est installée dans le centre-ville avec un bilan ouvertures / fermetures de commerces positif ». Élaboré en concertation avec l’association Villes de France, les élus locaux et les acteurs économiques des territoires, le programme vise à faciliter et à soutenir le travail des collectivités locales, à inciter les acteurs du logement, du commerce et de l’urbanisme à réinvestir les centres villes, à favoriser le maintien ou l’implantation d’activités en cœur de ville, afin d’améliorer les conditions de vie dans les villes moyennes. Pour assurer cette revitalisation, chaque convention reposera sur 5 axes structurants: – De la réhabilitation à la restructuration : vers une offre attractive de l’habitat en centre-ville ; – Favoriser un développement économique et commercial équilibré ; – Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions ; – Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine ; – Fournir l’accès aux équipements et services publics. Pour le ministre de la Cohésion des territoires, « dès aujourd’hui, les communes peuvent engager la démarche, et mettre en œuvre leurs premières actions. Les partenaires de l’Etat, Caisse des dépôts, Action logement et Agence nationale de l’habitat se sont mobilisés de concert pour être prêts à des financements conséquents au service des projets». D’autres partenaires, publics et privés, pourront s’investir dans ce programme, auprès des communes retenues. Plus d’informations : http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/