Désigné membre de la commission spéciale « Droit à l’erreur »

En application de l’article 32 du règlement de l’Assemblée nationale, le groupe La République en Marche a demandé, par la voix de son Président, la constitution d’une commission spéciale pour l’examen du projet de loi « pour un État au service d’une société de confiance », plus communément appelé « droit à l’erreur ». J’ai été désigné membre de la commission spéciale. L’objectif du « projet de loi pour un Etat au service d’une société de confiance » est de « réparer et transformer la relation entre nos concitoyens et l’administration » et de « changer le logiciel administratif », a exposé le Premier ministre Edouard Philippe lundi lors d’une conférence de presse.