Manifestation des Gilets jaunes : appel au calme et lancement de la consultation nationale

J’ai reçu cet après-midi à ma permanence parlementaire à Castres des messagers des gilets jaunes des villes de Castres, Mazamet, Bout du Pont de l’Arn, Lacabarède, Saint-Amans Soult et Soual. Pour la cinquième fois depuis le début du conflit, je les ai écoutés et j’ai évoqué avec eux leurs revendications mais également les annonces faites par le Premier Ministre, à savoir : – l’annulation de la hausse sur la taxe carbone (sur l’essence, le fioul et le diesel) ; de la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l’essence ; pour les professionnels, de l’alignement sur la fiscalité des particuliers de la fiscalité du gazole des entrepreneurs non routiers, ce qu’on appelle le GNR ; – la suspension pour 6 mois de l’entrée en vigueur des nouvelles modalités du contrôle technique (prévue le 1er janvier 2019), afin de laisser le temps aux centres de s’adapter et éviter les complications subites ; – la suspension de l’augmentation des tarifs de l’électricité et du gaz durant cette période hivernale. Le Gouvernement a su répondre aux revendications principales portées dès le début du mouvement des gilets jaunes. J’ai voulu rappeler lors de cette réunion que le droit de manifester devait s’exercer dans le calme et qu’aucune cause ne pouvait justifier les violences que notre pays a connu samedi dernier. Les personnes présentes ont indiqué qu’elles condamnaient les violences et s’engageaient à manifester dans le calme. J’ai tenu également à faire le point sur la situation des commerçants notamment du centre Leclerc de Bout du Pont de l’Arn, et du supermarché Auchan de Castres, qui m’ont saisi des difficultés rencontrées depuis le 17 novembre dernier. J’ai insisté sur la nécessité de ne pas poursuivre les blocages très préjudiciables pour ces commerçants notamment en cette période de fêtes. Il faut que nous parvenions à retrouver les conditions d’un débat apaisé pour notre pays. Une consultation nationale va s’ouvrir pendant laquelle chaque Français pourra être entendu sur les impôts, la transition écologique ou encore la mobilité. Tous les sujets impactant la vie quotidienne de nos concitoyens pourront être abordés. J’ai proposé aux personnes présentes que nous puissions échanger sur ces questions dans les semaines qui viennent.