Lutte contre la pauvreté par l’accès à l’emploi : Le Tarn sélectionnés pour le service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE)

Au cœur de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté présentée par le président de la République le 13 septembre 2018, le service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE) porte l’ambition que l’ensemble de celles et ceux qui veulent trouver une place dans la société par le travail et l’activité y parviennent.Cette volonté repose sur la conviction que seul l’accès à l’emploi permet une sortie durable de la pauvreté. Les travaux menés dans le cadre de la concertation SPIE démontrent clairement que l’efficacité des parcours d’insertion, pour les personnes qui rencontrent des difficultés d’accès au marché du travail, doit être renforcée. Le droit à un accompagnement personnalisé doit plus que jamais devenir une réalité tangible et accessible en tout point du territoire.Le déploiement du SPIE renforce l’engagement du Gouvernement pour l’insertion sociale et professionnelle et conforte les actions déjà menées en ce domaine dont la contractualisation avec les conseils départementaux dans le cadre de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté pour l’insertion des allocataires du RSA, le plan de relance pour l’inclusion, l’extension des territoires zéro chômeur ou le plan 1 jeune 1 solution.Qui se mobilise ?État, départements, Pôle emploi, CAF, missions locales, Cap emploi, régions, communes et EPCI, associations et entreprises conjuguent leurs efforts pour garantir des parcours d’insertion sans rupture et travailler de concert pour l’accompagnement des jeunes, des allocataires du RSA, et des demandeurs d’emploi dont des personnes en situation de handicap. Pour quelles actions concrètes?Parce que chaque territoire est spécifique et dispose déjà de certains acquis, ces actions sont proposées en commun par les acteurs de l’insertion du territoire pour simplifier et renforcer l’efficacité des parcours d’insertion à chaque étape afin de garantir :- le droit de choisir et de réaliser son projet professionnel ; – le droit de bénéficier d’un accompagnement social adapté et de bénéficier de toute l’offre du territoire ;- un droit à la continuité de parcours pour ne pas tout recommencer à chaque fois.